La pilule RU-486 est-elle une réponse facile à la controverse sur l’avortement ?

Réponse : En France et en Grande-Bretagne, un puissant stéroïde de synthèse a été utilisé pour provoquer l’avortement chez des mères enceintes de cinq à sept semaines. Aux États-Unis, l’Office du Contrôle Pharmaceutique et Alimentaire a fait paraître une note d’alerte au sujet de la pilule RU-486, en interdisant l’importation à usage personnel aux États-Unis de ce stéroïde car il importe un danger pour les femmes. Il y a encore peu de temps, avant que la pilule RU-486 ne soit cédée, le laboratoire qui la fabriquait recommandait que le matériel de réanimation d’urgence soit présent lors de son utilisation. « La RU-486 n’est pas d’emploi facile », concédait l’ancien P.D.G. de Roussel Uclaf, Edouard Saking. « Une femme voulant mettre fin a sa grossesse par cette méthode doit « vivre » avec son avortement pendant au moins une semaine. Il s’agit d’une épouvantable épreuve psychologique« . (cité de 50 Questions & Réponses l’Avortement de l’association Droit à Naître).